Pourquoi le Yoga est une pratique complémentaire au Surf ?

Respiration, prise de conscience, souplesse, le yoga est assez connu pour être complément ideal au surf. De plus en plus de surfeurs et surfeuses font du yoga pour améliorer leur pratique de surf.

Ces deux activités s’allient parfaitement et touchent à la fois au corp, à la respiration et au mental.

Quels bénéfices apporte le yoga à la pratique du surf?

Le yoga permet de revitaliser le corps et le préparer au mieux pour le surf .

Il est connu pour apporter des bénéfices tant sur le plan physique que psychique. En effet, sa pratique permet l’amélioration de la force et souplesse, vitalité du corps, réduction du stresse et amélioration de la qualité de vie; Sans oublier le développement des capacités respiratoires grâce aux exercices de respiration  des cours de yoga.

La pratique du yoga amène à rester calme dans les situations les plus stressantes du surf.

Il permet d’avoir une meilleure conscience de son corps en mouvement. Chose qui est très importante sur une vague où tout va très vite et où on doit garder en permanence le contrôle de notre corps pour éviter les blessures.

Quels types de yoga sont les meilleurs pour les surfeurs ?

  • Yoga Vinyasa : Ce type de yoga permet d’ameliorer votre fluidité, équilibre, souplesse et force.
  • Yin Yoga : Ce type de yoga est plus calme et permet de gagner de la souplesse. Il est parfait en fin de semaine pour bien récupérer
Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles peuvent vous intéresser

ayurvéda
Thérapies alternatives

Qu’est ce que l’Ayurveda ?

L’Ayurveda, la science millénaire de la vie, est une source de sagesse qui nous enseigne comment cultiver une vie équilibrée

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient traitées par VAWANDA dans le cadre de ma demande de contact et de la relation commerciale qui peut en découler.
Conditions d’annulation Uptati aborionsed moluptatur, aut eaquibero is expelis eate repernam que volor alibus quae cullate non nossuntor min earions eritas dolupti beari quas ma dolorion res sit esciiscipsam labo.• Si le séjour n’est pas confirmé Illanda am simet odi odit, odit ent endae voluptiant qui qui cone porrovi temporenis velibusci dita vendi del moluptate eum sae nonsequi rectior epellab oresed enitatem qui iditati isquas restemod qua